lipofilling technique transfert graisse adipsculpt lipomodelage greffe graise

La technique de lipofilling est composée de 4 étapes :

Infiltration de la zone de prélèvement

Prélèvement du tissu adipeux

Purification du tissu prélevé

Réinjection du tissu adipeux purifié

Chaque étape est essentielle pour assurer un fort maintien de la prise de greffe adipeuse. Pour obtenir un tissu d’une qualité optimale et améliorer la viabilité du tissu, ces points clés doivent être respectés.

Depuis, 2008, ADIP’Sculpt a étudié le lipofilling dans une recherche d’un protocole optimal pour transférer un tissu viable, ces recherches ont donné lieu à plusieurs publications internationales.

Infiltration


L’infiltration de la zone du donneur permet de pré-dissocier le tissu adipeux, en prévision du prélèvement. En outre, la présence d’adrénaline dans la solution d’infiltration réduit les saignements pendant la liposuccion.

la présence d’un anesthésiant local lors de l’infiltration doit être évité si possible.

lidocaine toxicité cellule souche adipeuse adipsculpt lipofilling infiltration

Prélèvement / Liposuccion


Le prélèvement du tissu adipeux peut être fait manuellement, ou à l’aide un appareil d’aspiration. Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée sur le contrôle de la pression négative appliquée au tissu, afin de préserver la viabilité des adipocytes. Pour se faire, ADIP’Sculpt a développé les seringues SPINFILL pour contrôler la pression négative.

ADIP’Sculpt a développé par ailleurs des micro-canules spécifiques,conçues pour prélever de petits lobules adipeux, afin de préserver la viabilité des adipocytes. La taille des lobules étant déterminante pour la viabilité de la greffe.

La Purification


A la suite de la liposuccion, le tissu prélevé est mixé à la solution d’infiltration et contient des débris cellulaires. Pour améliorer les résultats du lipofilling et réduire la résorption du greffon, le tissu doit être concentré et la phase liquide éliminée. Cette étape peut être réalisée à l’aide d’une décantation, d’une centrifugation ou encore d’une filtration. La centrifugation est la technique la plus efficace, toutefois, ses paramètres doivent être contrôlés afin de concentrer le tissu tout en préservant sa viabilité.

Le protocole ADIP’Sculpt utilise des centrifugations douces combinées à des étapes de lavages pour éliminer les facteurs négatifs (sang, facteurs de morts et inflammatoires etc.) présent après la liposuccion.

Notre méthode de lavage présente les meilleurs résultats pour la survie de la graisse

%

Décantation

%

Centrifugation unique

%

Protocole ADIP'Sculpt : 3 centrifugations/lavages

reinjection graisse lipofilling adipsculpt forte survie greffe reinjection

Réinjection


La réinjection est la dernière étape du lipofilling et est d’une importance maximale pour assurer la meilleure prise de greffe.

Les petits lobules de tissu adipeux sont injectés à travers plusieurs trajectoire sur la zone de greffe.
Le tissu adipeux doit être réinjecté à moins de 2mm d’un vaisseau sanguin existant pour éviter une ischémie du tissu, et améliorer sa survie.

Résultats cliniques prouvés


Les produits ADIP’Sculpt sont utilisés mondialement par les chirurgiens. Des études cliniques ont été menées pour consolider notre savoir sur le domaine de la greffe de tissu adipeux.

Le protocole MACROFILL peut être utilisé en complément d’un lambeau DIEP pour reconstruire les poitrines des femmes ayant eu un cancer.

Une étude démontre que 1 session de lipofilling mène à 70% (obtenue après quantification 3D) de prise de greffe après 4 mois, incluant les zones hypotrophiques irradiées.

Publications Scientifiques Internationales


Effect of Washes and Centrifugation on the Efficacy of Lipofilling With or Without Local Anesthetic.

Girard AC, Mirbeau S, Gence L, Hivernaud V, Delarue P, Hulard O, Festy F, Roche R

PubMed

Autologous Fat Grafting in the Breast: Critical Points and Technique Improvements.

Hivernaud V, Lefourn B, Guicheux J, Weiss P, Festy F, Girard AC, Roche R

PubMed

Effect of centrifugation and washing on adipose graft viability: a new method to improve graft efficiency.

Hoareau L, Bencharif K, Girard AC, Gence L, Delarue P, Hulard O, Festy F, Roche R

PubMed

New insights into lidocaine and adrenaline effects on human adipose stem cells.

Girard AC, Atlan M, Bencharif K, Gunasekaran MK, Delarue P, Hulard O, Lefebvre-d’Hellencourt C, Roche R, Hoareau L, Festy F

PubMed

Autologous fat grafting: A comparative study of four current commercial protocols.

Hivernaud V, Lefourn B, Robard M, Guicheux J, Weiss P

PubMed

Résultats cliniques avec MACROFILL.

Nelissen X, Lhoest F, Preud’Homme L

PubMed

La technique de lipofilling est composée de 4 étapes :

Infiltration de la zone de prélèvement

Prélèvement du tissu adipeux

Purification du tissu prélevé

Réinjection du tissu adipeux purifié

lipofilling technique transfert graisse adipsculpt lipomodelage greffe graise

Chaque étape est essentielle pour assurer un fort maintien de la prise de greffe adipeuse. Pour obtenir un tissu d’une qualité optimale et améliorer la viabilité du tissu, ces points clés doivent être respectés.

Depuis, 2008, ADIP’Sculpt a étudié le lipofilling dans une recherche d’un protocole optimal pour transférer un tissu viable, ces recherches ont donné lieu à plusieurs publications internationales.

Infiltration


L’infiltration de la zone du donneur permet de pré-dissocier le tissu adipeux, en prévision du prélèvement. En outre, la présence d’adrénaline dans la solution d’infiltration réduit les saignements pendant la liposuccion.

la présence d’un anesthésiant local lors de l’infiltration doit être évité si possible.

lidocaine toxicité cellule souche adipeuse adipsculpt lipofilling infiltration

Prélèvement / Liposuccion


Le prélèvement du tissu adipeux peut être fait manuellement, ou à l’aide un appareil d’aspiration. Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée sur le contrôle de la pression négative appliquée au tissu, afin de préserver la viabilité des adipocytes. Pour se faire, ADIP’Sculpt a développé les seringues SPINFILL pour contrôler la pression négative.

ADIP’Sculpt a développé par ailleurs des micro-canules spécifiques,conçues pour prélever de petits lobules adipeux, afin de préserver la viabilité des adipocytes. La taille des lobules étant déterminante pour la viabilité de la greffe.

La Purification


A la suite de la liposuccion, le tissu prélevé est mixé à la solution d’infiltration et contient des débris cellulaires. Pour améliorer les résultats du lipofilling et réduire la résorption du greffon, le tissu doit être concentré et la phase liquide éliminée. Cette étape peut être réalisée à l’aide d’une décantation, d’une centrifugation ou encore d’une filtration. La centrifugation est la technique la plus efficace, toutefois, ses paramètres doivent être contrôlés afin de concentrer le tissu tout en préservant sa viabilité.

Le protocole ADIP’Sculpt utilise des centrifugations douces combinées à des étapes de lavages pour éliminer les facteurs négatifs (sang, facteurs de morts et inflammatoires etc.) présent après la liposuccion.

Notre méthode de lavage présente les meilleurs résultats pour la survie de la graisse

%

Décantation

%

Centrifugation unique

%

Protocole ADIP'Sculpt : 3 centrifugations/lavages

Réinjection


reinjection graisse lipofilling adipsculpt forte survie greffe reinjection

La réinjection est la dernière étape du lipofilling et est d’une importance maximale pour assurer la meilleure prise de greffe.

Les petits lobules de tissu adipeux sont injectés à travers plusieurs trajectoire sur la zone de greffe.
Le tissu adipeux doit être réinjecté à moins de 2mm d’un vaisseau sanguin existant pour éviter une ischémie du tissu, et améliorer sa survie.

Résultats cliniques prouvés


Les produits ADIP’Sculpt sont utilisés mondialement par les chirurgiens. Des études cliniques ont été menées pour consolider notre savoir sur le domaine de la greffe de tissu adipeux.

Le protocole MACROFILL peut être utilisé en complément d’un lambeau DIEP pour reconstruire les poitrines des femmes ayant eu un cancer.

Une étude démontre que 1 session de lipofilling mène à 70% (obtenue après quantification 3D) de prise de greffe après 4 mois, incluant les zones hypotrophiques irradiées.

Publications Scientifiques Internationales


Effect of Washes and Centrifugation on the Efficacy of Lipofilling With or Without Local Anesthetic.

Girard AC, Mirbeau S, Gence L, Hivernaud V, Delarue P, Hulard O, Festy F, Roche R

PubMed

Autologous Fat Grafting in the Breast: Critical Points and Technique Improvements.

Hivernaud V, Lefourn B, Guicheux J, Weiss P, Festy F, Girard AC, Roche R

PubMed

Effect of centrifugation and washing on adipose graft viability: a new method to improve graft efficiency.

Hoareau L, Bencharif K, Girard AC, Gence L, Delarue P, Hulard O, Festy F, Roche R

PubMed

New insights into lidocaine and adrenaline effects on human adipose stem cells.

Girard AC, Atlan M, Bencharif K, Gunasekaran MK, Delarue P, Hulard O, Lefebvre-d’Hellencourt C, Roche R, Hoareau L, Festy F

PubMed

Autologous fat grafting: A comparative study of four current commercial protocols.

Hivernaud V, Lefourn B, Robard M, Guicheux J, Weiss P

PubMed

Résultats cliniques avec MACROFILL.

Nelissen X, Lhoest F, Preud’Homme L

PubMed